Revue de presse

Références

Festival du Rire de Montreux (Suisse) - Performance d'Acteur (Cannes France) - Studio 100 (Le Lutin Plop) - Club RTL- Communauté Française de Belgique-Ministère de l'Enfance - Forem- Première partie Best of Gustave Parking 2006- Parlement Belge-Sénat de Belgique-RTBF - RTL-TVI- Nombreux festivals de théâtre de rue - Nombreux festivals de théâtre (France, Pologne, Italie,Espagne, Maroc, ex Yougoslavie,etc...) - Centre des Arts de la scène Escenica Sevilla (Espagne) - Centre des Arts de la scène Escenica Granada (Espagne) - Ecole Supérieure d'Art Dramatique Sevilla (Espagne) - Théâtre Royal Universitaire liégeois (Belgique) - Centre Culturel de l'arrondissement de Huy - Festival d'Art de Huy - Centre Culturel de Seraing - Ville de Huy - Journée de la Femme, Huy - Ville d'Aubel - Technifutur - Dynamic Events - Noves Group - Acta Intérim - Val Saint Lambert - Pascal Goosse - T-Intérim - Trace - Dexia - Jeune Chambre de commerce de Liège - Hotel Radesky - Epofor - Siemens - Sysmex - Molis -Lion's Club- Alliance Event - Procoplast - Ville d'Havelange - Fort de Lantin - Festival Rue du Bocage-Herve - ASBL Les Plus Beaux Villages de Wallonie...

Ce qu’ils en disent

(JPEG) « O grand farceur, mon Triboulet, tu triboules dans la farce jusqu’aux astres tant il est vrai qu un connard conscient vaux mieux qu’un triste Sire qui prétend être... plus qu’il ne peut, bien qu’il voudrait. La farce est juste, la juste mesure pour explorer le vrai visage. La farce enlève les voilures, la farce nous fait nager dans le vrai et le vrai n’est qu’un mensonge déguisé. »
(Julos Beaucarne, Artiste)





(JPEG) « Un vrai clown, au sens noble du terme. Tout au long de son chemin de Compostelle, il a offert le rire partout où il sentait un peu de tristesse. Je n’oublierai pas de si tôt notre duo de clowns improvisé à Compostelle devant les caméras d’une télévision japonaise qui faisait un reportage sur moi ».
(Paulo Coelho, Ecrivain)





(JPEG) Clément Triboulet...A la fois clown, maître de cérémonie, météorologue ( !), ce gentil homme aux multiples casquettes a de la suite dans les idées. Animateur hors pair, il agit comme une boîte de Prozac sans effets indésirables. Sa taille imposante, à l’instar de sa générosité et de son talent, ne passe pas inaperçue. Une dose de bonheur à prendre sans aucune modération ! .
(ASBL Les Plus Beaux Villages de Wallonie)





(JPEG) « Clément Triboulet n’est pas le personnage de composition typique que l’on attend au détour d’une scène, mais plutôt la transposition fine et personnelle dans le fabuleux monde de l’acteur d’un homme spontané, vrai et hautement sympathique. C’est pour cela que ça marche ! Une empathie sincère, un regard clément, des élans passionnés, un vocabulaire humain, un zeste de folie et d’évidentes compétences théâtrales... mais pour l’enveloppe, uniquement ! C’est pour cela qu’il travaille avec nous. J’aime créer pour lui des rôles évènementiels sur mesure. A chaque fois que Clément embarque à bord de notre bateau ivre, nous arrivons à bon port... »
(Luc Meessen, event designer chez Noves Group sprl)





(JPEG) « L’incroyable Clément ! Du talent à toute vapeur, de l’humour par wagon, de la finesse en première classe, du culot sans crier gare, du bonheur qui vous transporte, tout ça dans un convoi de gentillesse ! Un clown TGV (de Toute Grande Valeur !) »
(André Borbé, auteur, compositeur, interprète, pour la présentation du Grand Jour)





(JPEG) « Un tourbillon ! Clément Triboulet déjà lors de l’inauguration avait « introduit » notre Bourgmestre, puis il avait dû « meubler » pour palier à l’absence d’une fanfare locale. Il est arrivé à nous faire tous (y compris les politiques) implorer Saint Robert Mailleux, le spécialiste du meuble. Durant tous les discours officiels il n’a cessé, par des allers-retours continuels de nous tenir au courant de l’évolution de la situation, intervenant au moment opportun sans interrompre les discours. Une échevine était absente et il nous a finalement appris qu’elle était en train de se livrer au simulacre de la reproduction avec et dans le camion de... Robert Mailleux arrivé entre-temps ! Ensuite et durant deux jours, il était partout en même temps, faisant rire aux éclats petits et grands. Un grand moment fut, pour palier au retard du fermier, la visite guidée de... l’échelle d’une ferme bio »
(Le comité organisateur d’Havelange, village du fromage)





(JPEG)
« Un vrai clown, dans la tradition, il regarde les gens dans les yeux, les touche au cœur. Clément est le meilleur assistant que j’aie jamais eu. »
(Carlo Colombaioni)





(JPEG)
« Clément Triboulet ? Simple : de la répartie, de la présence, de la culture, de l’humour ...mais surtout de la gentillesse et de l’amour. »
(B.Landié, Groupama, France)





(JPEG)
« Clément Triboulet est à l’improvisation théâtrale ce que Caterpillar est aux travaux publics : un tout-terrain indispensable. »
(P.Dechesne, Epofor asbl)





(JPEG) « J’ai eu l’occasion de rencontrer M. TRIBOULET lors de la soirée de fin d’année que j’organisais pour les membres du personnel de notre société. Son rôle : un « parrain mafieux » dirigeant son personnel à l’hôtel Radesky lors d’une soirée casino. J’avoue que je redoutais les réactions de mes collègues ! Mais c’est en grand professionnel que M. TRIBOULET a, d’un coup d’oeil, "jaugé" la réceptivité des participants à la soirée.
Audacieux mais pas téméraire, il n’a pas sa langue dans sa poche. Aucune vulgarité, tout est dans la finesse. Un grand sens de l’empathie complète le personnage. Résultat : éclats de rire en cascade, le but était atteint. »
(V. Abry, Dexia)





(JPEG)

« Fuck you ! »
(Jango Edwards)





(JPEG) « Une force de la nature. Il est partout, il parle à tous, voit tout, entend tout, même ce qui se passe dans son dos, ce qui lui permet de surprendre ses spectateurs. Une énergie débordante, une sorte de Depardieu à la belge »
(M. Benetteau, dans « La table ronde », Paris)





(JPEG)
« Quène biesse ti cilà »
(Camille Magonette, Comité des fêtes de Wanfercée Baulet)





(JPEG) « Lorsque l’on arrive à une soirée, un spectacle, un événement, en général, on est mal à l’aise. On cherche des têtes connues, on prend un verre... Avec Clément Triboulet, c’est impossible. Jamais je n’ai vu des invités être accueillis dès leur entrée comme il le fait. Il « brise la glace » dès les premières minutes et l’ambiance festive s’installe, même si on ne connaît personne ».
(A.B.Montero, Berlitz School)





(JPEG)
« Clément Triboulet, il est vraiment « aware », tu understand ? Comment vous dites ici ? « èwâré », c’est ça, c’est un vrai èwâré. »
(J.C. Vandamme, vedette de cinéma)





« Situez-moi le bonhomme... C’est bien ce Clément Triboulet qui se fait passer pour le Bourgmestre d’Aubel et qui raconte fariboles et fadaises à un public (JPEG) d’hommes publics et de businessmen souvent très - trop - coincés ? Avec ses grosses lunettes, ses cheveux gominés, son queue-de-pie, il voudrait sûrement se donner des airs d’homme sérieux, assumant de lourdes responsabilités. Et bien c’est raté ! A moins que ce ne soit pas le but... Et qu’il fasse ça tout simplement pour rire... Mais oui, c’est sûrement ça ! C’est donc pour ça qu’ils riaient tous à s’en taper sur les cuisses jusqu’à ce que ça fasse mal. Je comprends mieux. ».
(Benoît Dorthu, Echevin du Tourisme, Aubel)





« Lorsque nous invitons Clément Triboulet, c’est afin (JPEG) qu’il puisse nous sortir quelques unes de ses réflexions profondes et spirituelles ponctuées de quelques débordements inconvenants et décontenançants. Clément, c’est quelqu’un d’unique... mais si on pouvait le cloner et en placer un exemplaire tous les Km², le monde serait beaucoup plus beau et de meilleure humeur. »
(Hany Libon, Chocolaterie Galler)